Sleeve Gastrectomie en Tunisie : Traitement de l’obésité à petit prix

La sleeve gastrique réalisée en Tunisie, également appelée gastrectomie en manchon, est une intervention chirurgicale visant à faire perdre du poids aux patients obèses.

Faisant partie des procédures de chirurgie bariatrique, la sleeve gastrectomie à manchon est la chirurgie de perte de poids la plus couramment pratiquée dans le cadre du traitement de l’obésité.

Cette intervention, peu invasive (réalisée par laparoscopie ou par voie endoscopique), permet de réduire la taille de l’estomac en enlevant chirurgicalement environ deux tiers de celui-ci.

Cela crée un estomac long et étroit, d’une capacité de seulement 100 à 150 ml, qui peut contenir moins d’aliments.

La partie restante de l’estomac aura les mêmes fonctions qu’avant l’opération. Cependant, le transit alimentaire sera plus accéléré, ce qui stimulera les réponses hormonales de satiété précoce.

 

Sleeve gastrectomie Tunisie : Objectif et complications

sleeve Tunisie

La sleeve gastrique  réduit mécaniquement la quantité de nourriture que le patient peut manger (en réduisant l’estomac, elle augmente la satiété en diminuant la taille du repas pris.).

En outre, elle entraîne des changements physiologiques précieux (par exemple, une réduction de l’hormone de la faim, la ghréline, et une amélioration de la flore microbienne intestinale).

Grâce à la sleeve gastrectomie réalisée en Tunisie, de nombreux patients parviennent non seulement à une réduction de poids conséquente, mais aussi à une rémission significative des maladies liées à l’obésité, notamment le diabète de type 2, la stéatose hépatique, les maladies cardiovasculaires, etc.

Les complications les plus courantes de la gastrectomie à manchon sont les saignements, les carences en nutriments et les fuites des sutures gastriques.

Le patient doit comprendre que la sleeve gastrectomie est pratiquée pour des raisons médicales et non esthétiques. Le but de l’opération est de traiter et de prévenir les complications liées à l’obésité (telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les troubles respiratoires, cardiaques, osseux et articulaires, l’hyperlipémie, etc.), et non d’améliorer l’apparence physique.

 

Indications : Quand pratiquer une gastrectomie à manchon en Tunisie ?

sleeve gastrique tunisie

La sleeve gastroplastie ou gastrectomie en manchon qu’on pratique en Tunisie est réservée aux patients présentant des caractéristiques spécifiques :

  • IMC ≥ 40 ou ≥ 35 avec au moins un état de comorbidité lié à l’obésité (hypertension, diabète sucré, troubles limitatifs musculo-squelettiques sévères) ;
  • Des tentatives de perte de poids infructueuses ;
  • Une autorisation de santé mentale ;
  • Pas de contre-indication médicale à la chirurgie.

 

Des mises à jour récentes ont inclus les patients ayant un IMC de 30-35 avec un diabète de type 2 incontrôlable ou un syndrome métabolique parmi les indications de la gastrectomie à manchon laparoscopique.

Rappelons que l’IMC s’obtient en divisant le poids en kg par le carré de la taille en mètres. Ainsi, par exemple, un individu mesurant 175 cm (1,75 m) et pesant 140 kg a un IMC de 45,7 (résultat de 140/1,752).

Contre-indications de la sleeve Tunisie

Les contre-indications absolues à la sleeve gastrectomie sont l’incapacité à tolérer une anesthésie générale, une coagulopathie incontrôlable et une maladie psychiatrique grave. Les contre-indications relatives comprennent l’œsophage de Barrett et le reflux gastro-œsophagien sévère.

Comment se préparer à une sleeve gastrectomie réalisée en Tunisie ?

Avant l’intervention esthétique, les patients subissent une endoscopie exploratoire pour évaluer l’état du tube digestif supérieur.

Lors des entretiens téléphoniques, le médecin peut prescrire un régime préopératoire très pauvre en glucides. Selon des preuves croissantes, ce régime contribue à réduire la taille du foie, ce qui permet une meilleure exposition et des résultats favorables.

Avant l’opération, les patients sont soumis à une prophylaxie par des médicaments antibiotiques pour prévenir l’infection et par des médicaments antithrombotiques.

Procédure opératoire de la sleeve gastrectomie en Tunisie

L’intervention de sleeve Tunisie est réalisée sous anesthésie générale et dans la grande majorité des cas, elle est effectuée par laparoscopie.

Cette technique permet de réaliser l’opération à l’aide d’instruments et d’une caméra qui sont introduits dans la cavité abdominale par de petites incisions (5mm-10mm), évitant ainsi les « incisions » classiques de la chirurgie « ouverte » traditionnelle.

Une alternative à la gastrectomie à manchon laparoscopique est la gastrectomie à manchon endoscopique, dans laquelle les instruments atteignent l’estomac par un petit tube qui passe par la bouche jusqu’à l’estomac.

L’opération proprement dite peut être réalisée à l’aide de différentes techniques et consiste en une résection verticale partielle de l’estomac (gastrectomie partielle verticale).

Schématiquement, l’opération consiste à diviser verticalement l’estomac en deux parties inégales. Le côté gauche, qui correspond à 80-90% de l’estomac entier, est ensuite enlevé après avoir isolé les connexions vasculaires vers la rate.

Les bords de la partie de l’estomac qui reste en place sont ensuite agrafés ou suturés ensemble.

L’estomac prend alors une forme longue et étroite, en « banane » ou en « manche », avec un volume d’environ 100-150 ml.

Les suites opératoires de l’opération de sleeve gastroplastie

La nature peu invasive de l’intervention vous permet de vous rétablir plus rapidement que dans le cas d’une intervention « ouverte » (dans laquelle l’abdomen est ouvert par une incision plus large).

En l’absence de complications, le patient peut sortir de l’hôpital dans les 2 à 3 jours suivant l’intervention. Pendant le reste de son séjour en Tunisie, il continue de bénéficier d’un suivi d’infirmiers qui lui rendent visite à l’hôtel.

L’assistant médical qui l’a accueilli à son arrivée à l’aéroport, se charge de l’accompagner à la clinique pour sa dernière visite avec le chirurgien. Ce dernier se chargera de lui communiquer la liste des médecins qui pourront le suivre à son retour.

Comment manger après une sleeve gastrectomie ?

Au cours de la première semaine suivant l’intervention de sleeve Tunisie, le patient doit continuer à suivre le même régime liquide que dans la clinique les jours précédant l’intervention.

Les boissons gazeuses, sucrées ou caféinées sont contre-indiquées, tandis que pour prévenir la déshydratation, le médecin peut prescrire des boissons électrolytiques spécifiques. Ce régime permettra d’éviter les complications postopératoires, notamment l’occlusion intestinale, les fuites gastriques, la diarrhée, la constipation et la déshydratation.

Au cours de la deuxième semaine, le régime liquide est poursuivi, mais des boissons plus complexes, comme des boissons protéinées, des substituts de repas, des yaourts allégés, des jus de fruits sans pulpe ou des céréales à la crème peuvent être consommés.

Au cours de la troisième semaine, des aliments mous et des smoothies peuvent être ajoutés au régime. (Par exemple, tofu, soupes, fromage blanc, purée de pommes de terre, crèmes, houmous, etc.).

À partir de la quatrième semaine, vous pouvez commencer à ajouter des aliments solides petit à petit, en commençant par les aliments les plus mous et les plus faciles à digérer.

Résultats attendus de la sleeve gastrectomie pratiquée en Tunisie

La majorité des patients souffrant d’obésité morbide bénéficient d’un certain nombre d’avantages après une sleeve gastrectomie, notamment une perte de poids significative à long terme, le maintien du poids atteint, une réduction de la faim/une augmentation de la satiété et une augmentation de la dépense énergétique.

La perte moyenne de l’excès de poids cinq ans après une sleeve gastrectomie laparoscopique serait d’environ 60 %.

D’excellents résultats sont également obtenus en termes de traitement des maladies, facteurs de risque et troubles associés à l’obésité, tels que :

  • La pression sanguine
  • La glycémie et l’HbA1c (L’hémoglobine glyquée),
  • Les lipides sériques (triglycérides, cholestérol, etc.),
  • La protéine C-réactive et d’autres marqueurs inflammatoires,
  • Le diabète de type 2,
  • La stéatose hépatique non-alcoolique,
  • Les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques,
  • Les maladies cardiovasculaires,
  • L’apnée obstructive du sommeil,
  • Les problèmes mentaux (tels que la dépression, l’anxiété phobique, la frénésie alimentaire).
  • Ainsi que des maladies non liées à l’obésité, comme la goutte, les problèmes musculo-squelettiques, les troubles ovariens, l’infertilité, le cancer et l’incontinence urinaire.